fleche gauche
Logo SR
fleche droite

FAIM DE VIE

Petite introduction

« Faim de vie » est un récit autobiographique qui raconte le parcours de vie d’une adolescente qui devient femme, confrontée aux troubles du comportement alimentaire.
Son auteur, Mélina Hoffmann, nous y parle de souffrance, de trahison et de maladie, mais aussi d’amour et de joie de vivre, sans jamais tomber dans le cliché ou la leçon.
Mais avant que cet ouvrage ne paraisse, le 07 juin dernier aux éditions Michalon, il fallait bien lui trouver une couverture...

Petite introduction

Comme vous pouvez l’imaginer, la couverture devait illustrer la difficulté de vivre avec la nourriture avec un minimum de subtilité et de modernité.
Je voulais respecter le livre et son intention, et ne pas tomber dans le cliché. Inutile donc de partir sur des images morbides ou d’anorexiques, ni de nourriture en abondance etc.
J’ai pensé à un montage à partir de quelque chose qui se mange et que l’on aime (certainement) tous.
Pourquoi pas un gâteau ou un biscuit que tout le monde connait et qui a traversé les générations ? Genre « Petit Beurre »...
Le BN !

BN

Bien-sûr. Il est gentil, il est mignon et croquant craquant, lapsus.
Il sourit, il est heureux, pourquoi ne rendrait-il pas les gens tout aussi heureux ? Allez demander ça à un boulimique et vous comprendrez...

Ensuite, je voulais l’intégrer à un décor, une mise en scène qui dirait « le BN est associé au moment le plus joyeux de la journée ».
J’ai pensé que le moment le plus joyeux de la journée est aussi le plus important : le petit-déjeuner.
J’ai donc ajouté une bonne tasse de café à ma composition.

Fond 1
Fond 2

Enfin, et c’était là le plus compliqué : comment rendre cette scène joyeuse, heureuse, chaleureuse... plus sombre ? Transformer cette scène à l’image de l’histoire que raconte le livre ?...
J’ai immédiatement pensé aux antidépresseurs.
De nombreux passages du récit en parlent, je me devais d’en placer sur mon montage.

Fond 2
Fond 2
Fond 2

Le choix de la moitié de page n’est pas non plus un hasard.
Si c’est un standard dans le monde de la littérature, il est particulièrement important dans ce cas de figure.
Inconsciemment, l’œil est automatiquement attiré vers les images avant de lire quoi que ce soit. C’est naturel.
Dans le cas de ce livre, l’œil ira se poser en premier sur le BN, puis sur le café et surtout sur les cachets.
Le futur lecteur se posera alors des questions et lira, plus haut, en zone de repos (la partie blanche), le titre (écrit en gros).
Il devrait être intrigué, se demander « pourquoi ce jeu de mot ? », faire le rapprochement avec « fin de vie » et probablement comprendre qu’il se passe quelque chose de dramatique. Mais quoi ?...
Il ne le saura pas sans lire « Faim de vie » de Mélina Hoffmann, paru chez Michalon !

Livre Faim de vie

Outils utilisés pour ce travail :

logo Photoshop

Photoshop

logo Indesign

InDesign